ARH en faveur d’un train direct Virton-Liège le dimanche soir

Communiqué de Presse 04/09/2017:

Nous tenions à réagir suite aux articles parus dans l’Avenir du Luxembourg de ce samedi 02/09 et lundi 04/09, concernant une proposition d’une motion d’Ecolo (nouveau train direct de Liège) pour la rentrée du Collège Provincial.
En fait, qu’il y ait ou non un souci informatique sous le simulateur de la SNCB, il faut savoir que ce train Arlon-Liège existe bien pour les dimanches 10 et 17 décembre 2017. Mais après, il n’est plus présent !? Reste donc à clarifier la chose…

Bien entendu, les Amis du Rail soutiennent cette proposition, càd un départ de ce train à partir de Virton pour Liège, via Arlon.
Nous sommes convaincus que cela permettrait aux étudiants des communes traversées par le rail, de pouvoir prendre ce train  »chez eux », au lieu de se faire conduire en voiture, soit à Arlon ou Marbehan pour prendre ce même train ou un autre pour rejoindre leur kot.

Lorsque Monsieur Wauthoz indique que les navetteurs peuvent prendre le train pour Libramont au départ de Virton, cela veut dire que les étudiants/voyageurs situés sur les Communes de Musson, Aubange et Messancy n’ont d’autre choix que de prendre la voiture pour se rendre soit à Virton, Marbehan ou Arlon… Alors que le rail passe sur leur territoire. C’est tout de même rock and roll.

Maintenant si ce train ne peut prendre son départ initial en gare de Virton, nous soulevons ci-après une possibilité envisageable qui est la suivante:

–mettre un train en service entre Virton et Arlon en aller/retour le dimanche vers les 16h00.
Car par rapport à la réponse qui nous avait été donnée lors du Road Show (ndlr: il avait été répondu que cela était impossible suite au manque de matériel et au manque de personnel); il s’avère que les week-ends, les trains stationnent au moins deux heures en gare de Virton avant de remonter sur Libramont en services réguliers.
Or, le temps de parcours est de 42 minutes entre Virton et Arlon, soit moins de 90 minutes pour faire l’aller-retour.

Par conséquent: n’est-il pas envisageable que la SNCB puisse intégrer cette possibilité, tout en sachant que cela ne nécessite peu de coût supplémentaire puisque machine et personnel sont presents en  »stanby » à Virton?

Raison pour laquelle nous avons demandé le soutien des communes traversées par le rail entre Virton et Arlon, afin de pouvoir faire entendre ces possibilités.

UPDATE:
Le moins que l’on puisse dire, c’est que notre appel a été entendu 5/5 puisque Aubange et Messancy ont déjà déposé une motion pour le Conseil Communal.

Michaël JACQUEMIN
Porte-parole des Amis du Rail ARH Luxembourg A.S.B.L.

SNCB: Service minimum; les ARH pas rassurés!

La mise en place d’un service minimum à la SNCB tel que imposé/voulu par le Gouvernement fédéral ne rassure pas les Amis du Rail; et ce principalement pour des aspects techniques en lien étroit avec la sécurité du rail et donc des navetteurs/voyageurs…

Lire plus dans l’article paru dans la DH du 12/10/2017; rédigé par Nadia Lallemant.

SNCB: Gares IC- Réduction des prestations Guichet au 02-10-2017

Communiqué de Presse du 01/10/2017:

DéFI et le porte-parole des Amis du rail ont souhaité mener une action commune dans les gares IC de la Province de Luxembourg, suite à la réduction des horaires d’ouverture des guichets à partir de ce 02/10/2017.

Ce jour, en gare de Libramont, nous avons pu constater:
– que les guichets étaient actuellement ouverts de 06h00 à 20h30 le samedi. A partir du lundi 02/10/2017, les guichets seront ouverts le samedi de 08h15 à 15h40.
– que les guichets étaient actuellement ouverts de 06h00 à 20h30 le dimanche. A partir du lundi 02/10/2017, les guichets seront ouverts le dimanche de 11h15 à 18h40.
– qu’en semaine les horaires resteront inchangés.
– que l’automate est situé dans la salle d’attente juste à côté des guichets. Salle par laquelle on accède également au sanitaire.
Le tout fraîchement rénové!

Il ne reste plus qu’à espérer que la salle d’attente restera accessible, non seulement pour acceuillir les voyageurs, mais afin de leur permettre l’accès à l’automate !!! Sinon d’office ce sera une amende de 7eur en plus du billet de transport…

Il semblerait qu’un 2ème automate devrait voir le jour en gare de Libramont et qu’il devrait être placé à l’extérieur. Quand; la question reste posée !

Pour l’anecdote, j’ai croisé un jeune couple d’australiens qui prenait leur ticket… au guichet. Et oui, ils avaient bien vu l’automate mais, ils ont préféré le contact humain !

Ces jeunes font le tour de l’Europe et ont été scandalisés quand je leur ai fait part de cette diminution de service par des horaires d’ouvertures plus restreints.

Prochaine halte à Rochefort-Jemelle.

Et oui cette gare fraîchement rebaptisée Rochefort-Jemelle, verra ses guichets totalement fermés le week-end à partir du 02/10/2017.

L’automate est bien situé à l’extérieur.
Ce qui n’empêche pas des touristes bruxellois, en week-end dans la région, d’ignorer cet automate et y préférer une présence humaine.

Quant à la salle actuellement ouverte de 05h30 à 22h30, ceci ne devrait pas changer car il y a du personnel de voie présent sur place.

Dernière halte Marloie:

Dès le 02/10/2017, les guichets de la gare de Marloie seront uniquement ouverts le matin de 06h15 à 13h40 au lieu de 05h45 à 20h00.
Ceci suite au départ d’un membre du personnel à la retraite.
Ceci risque de compliquer la tâche aux usagers qui devront adapter leurs habitudes en terme d’achat.
Notamment au niveau de la réédition des abonnements dont les abo. scolaires.
Par ailleurs comme ce fut le cas ce week-end, le personnel en gare a pu venir en aide à une personne qui avait un problème de hanche et pour qui, porter son sac ressemblait plus à un défi. D’autant qu’il y a quelques temps, une personne avait été victime d’une crise cardiaque.

Les horaires d’ouverture du week-end resteront, eux, inchangés, soit de 08h15 à 13h40 le samedi et de 11h45 à 18h40.

L’automate est bien situé à l’extérieur.

Ci-après, l’avis affiché en gare de Libramont:

Michaël JACQUEMIN
Porte-parole des Amis du Rail ARH Luxembourg A.S.B.L.

L42: Dégradation du service de la ligne

Communiqué Presse du 26/09/2017:

Bonsoir,
Nous avons été interpellés ce jour par l’association « Comité des Usagers du Grand-Duché du Luxembourg » qui nous a fait part de situations sans cesse en dégradation concernant l’utilisation de la ligne 42 (ligne 10 côté CFL).
On sait déjà que lors du prochain plan de transport, la ligne 42 Luxembourg//Gouvy-Liège ne subira pas de changement de cadencement horaire.
Mais à côté de cela, nos voisins grand-ducaux qui empruntent cette relation pour relier Liège ont contacté notre association, ainsi que Navetteurs.be, car la situation actuelle de l’utilisation de la ligne 42 semble interpeller pas mal d’usagers luxembourgeois.
Ils nous ont fait part des remarques suivantes:

– La capacité des sièges a été augmentée d’une troisième voiture de 2ème classe, depuis la mise en place des Inter-City. Mais le nombre de places reste insuffisant surtout pour le train de 17h18 à partir de Luxembourg-Ville qui est bien bondée entre Luxembourg et Mersch (15 minutes de parcours).

– La propriété et l’aspect général des voitures employées (SNCB I6 non climatisé) laissent très à désirer :

* Un sol dans la 2ème classe plus au moins nettoyé soit par les équipes de nettoyage sous-traitée par la SNCB ou les CFL
* Des sièges pleins de tâches (je ne veux pas savoir de quelle substances les voyageurs se sont vidées)
* Des toilettes vraiment dégueulasses (pas de papier de toilette et ni pour les mains, de la rouille, le couvet de toilette souvent rempli d’excréments)
* Le fonctionnement des portes n’est pas sécurisant (fermeture brusque soit aucune fermeture des portes entre voitures, souvent problèmes de fermeture de portes au départ, …..)
* L’absence de climatisation est amère pendant l’été
* L’odeur désagréable à l’intérieur (difficile à décrire)
* L’évacuation du train en cas de feu ou d’autres incidents paraît difficile (sortir par la fenêtre difficilement possible et la sortie par les portes risquée s’il y a un flux de voyageurs importants)

– Train quasiment inaccessible pour des personnes âgées ni pour celles qui sont dans un fauteuil roulant ou landaus/poussettes (absence de rampe).

– Pas de de possibilité de s’acquitter d’un billet de voyage pour se rendre à une des gares à Liège si les guichets (CFL) le long de la voie sont fermés (en semaine à partir de 14h et le dimanche (Troisvierges est même fermé le samedi)). Seules exceptions : Luxembourg et Ettelbruck.

– Une quasi absence de service en gare suite à une vague de fermeture de la SNCB, des limitations de vitesse fréquentes, l’absence de double voie, souvent des suppressions de trains, des retards plus au moins important (entre 5 minutes et 90 minutes).
– Les usagers réclament un cadencement toutes les heures vers Liège et souhaiteraient voir la mise ne place d’une double voie sur l’ensemble de la ligne 42.
Nous ne pouvons pas leur donner tort, cela fait des années que nous demandons des améliorations pour cette ligne, mais sans résultat.
Suite à cela, nous avons interpellé le Ministre belge François BELLOT, et son homologue luxembourgeois, le Ministre François BAUSCH, afin qu’ils nous fassent part de leurs remarques/propositions d’amélioration qui pourraient être proposées à ces usagers. Nous attendons maintenant leur réaction.
Michaël JACQUEMIN
Porte-parole des Amis du Rail ARH Luxembourg A.S.B.L.

Lire aussi l’article paru dans Luxemburget Wort du 27-09-2017, rédigé par Nadia Lallemant:  https://www.wort.lu/fr/luxembourg/transport-ferroviaire-luxembourg-liege-degradation-des-conditions-de-transport-59ca286356202b51b13c3ecd

SNCB: P+R de Stockem embourbé?

On en parle depuis des mois et des mois de la création du P+R de Stockem (Arlon), qui devrait servir aux frontaliers allant travailler au Luxembourg d’y prendre le train… Mais, selon le ministre luxembourgeois F. Bausch cela n’est pas encore pour demain, ni après-demain, vu la bureaucratie belge…

Plus d’info dans l’article ci-après: Sudpresse_P+R Stockem Embourbé_12.04.2017

Un article rédigé par Marc Durant pour Sudpresse

Détails du Plan de Transport SNCB 2017-2020

Ci-joint, les détails essentiels prévus dans le prochain Plan de Transport 2017-2020 de la SNCB en province de Luxembourg. A noter que notre province, pour une fois, n’a pas été oubliée, loin de là… Les Amis du Rail tiennent à saluer ces améliorations et nouveautés; dont plusieurs d’entre elles font parties de nos revendications. Le bémol, les travaux de la L162 toujours en cours (frein à la mise en place des nouveautés); mais surtout la L42 qui semble oubliée?

Lire la suite dans: Sudpresse_SNCB Details du PT 2017_31.03.2017

Un article rédigé par Mélodie Mouzon pour Sudpresse:

Les trains CFL enfin de retour vers Virton…avec de nouveaux horaires

Après quelques mois de patience interminable pour les navetteurs et une saga folle pour obtenir les accords bilatéraux sur l’équipement ETCS de ces engins, les rames 2200 sont enfin de retour sur Virton depuis le 12 déc… Et en prime, avec de nouveaux horaires.

horaires_l165-16770acfl_virton-halanzy-lux-arlon_apd_12-12-2016

horaires_l165-16770a_lux-arlon-halanzy-virton_apd_12-12-2016

Dépliant CFL: depliant_horaires_l70a-165_apd-12-12-2016

ogbl-rames_cfl_nouveau_format

Inauguration Atelier Technique SNCB d’Arlon

Source: L’Avenir de Luxembourg, édition du vendredi 7 octobre 2016, par Laurence Brasseur.L’atelier compte trois voies passantes sur une superficie de 4 000 m2.L’atelier compte trois voies passantes sur une superficie de 4000m² – EdA

Le nouvel atelier de traction de la SNCB a été inauguré ce jeudi en présence du ministre de la Mobilité François Bellot.

Le hall remplace l’atelier de Stockem, devenu trop vétuste et trop éloigné de la gare. Les vingt-six voies n’y étaient plus que partiellement utilisées. L’atelier accueillait à ses origines, en 1928, les activités de maintenance des locomotives à vapeur et les wagons circulant dans la région. Jusqu’il y a peu, ses activités se limitaient à l’entretien du matériel voyageur mono tension ou diesel dont l’électrification des lignes a eu raison au profit des Désiro.

L’atelier flambant neuf, qui se situe au pied de l’hôpital et à quelques centaines de mètres de la gare d’Arlon à peine, est plus petit puisqu’il ne compte plus que trois voies passantes sur une superficie de 4 000 m2.

Un projet de près de 24 millions d’euros qui s’inscrit dans un vaste plan de modernisation des outils de maintenance de la SNCB. «La priorité est donnée à l’amélioration de la performance économique de l’activité relative à l’entretien du matériel roulant. Si l’atelier de Stockem était devenu trop onéreux en frais de maintien et d’adaptation, il était important de conserver un atelier dans la région, le plus proche étant à plus de 150 km», précise Richard Gayetot, directeur SNCB Technics.

Le nouvel atelier emploie 125 agents, dont les 85 effectifs en provenance de Stockem dédiés à l’entretien des automotrices Desiro bitension et le petit entretien, le nettoyage et les réparations de tout type de matériel.

Le ministre Bellot a d’emblée souligné la volonté de la SNCB d’investir en dehors des zones urbaines. Il a également insisté sur l’enjeu majeur de la mobilité dans la province, en particulier vers le Luxembourg. «Le Grand-Duché est en pleine croissance avec la création annoncée de 82 000 postes de travail dont 15 000 pour les Belges. Il est primordial pour la SNCB de pouvoir capter ces nouveaux clients. La mobilité sera le facteur clé du développement de la région. Elle passera aussi par le Park&Ride de Stockem pour lequel je force le dialogue avec mon homologue luxembourgeois. Il faut capter les automobilistes de la E411 avec une priorité pour la ligne 162 dans son axe nord-sud.»

Article réalisé par Laurence Brasseur pour L’Avenir de Luxembourg.logo_lavenir

Voir aussi les reportages suivants :

http://www.tvlux.be/video/info/economie/arlon-la-sncb-inaugure-son-atelier-high-tech-pour-les-desiro_24226.html

https://www.rtbf.be/info/regions/detail_un-tout-nouvel-atelier-sncb-a-ete-inaugure-a-arlon?id=9423937

http://www.rtbf.be/auvio/detail_luxembourg-le-journal-de-7h30?id=2148245

 

Train miniature et expo pour 30 ans de combat

Train miniature et expo pour 30 ans de combat

po_30ieme_president2vpppministre_rcnAvec Michel Demoulin, Michel Ambroise, Michael Jacquemin et Frédéric Limpach, le ministre René Collin.-ÉdA

Anonymes ou représentants politiques, ils ont été nombreux ce week-end à se déplacer en gare de Halanzy pour les 30 ans des ARH.

Huit jours après une table ronde menée autour de la mobilité, les représentants politiques luxembourgeois ont une nouvelle fois marqué leur intérêt pour la défense du rail dans la province et le soutien aux actions menées par une association représentative: les Amis du Rail Halanzy. Ils sont en effet venus nombreux pour fêter les trente ans de l’ASBL.

Pas de véritable séance académique mais sous une formule «portes ouvertes», le week-end a été marqué par 48 heures de rencontres conviviales entre navetteurs, représentants politiques et défenseurs du train. Au fil des heures, le président Michel Ambroise, le porte-parole, Michaël Jacquemin, les vice-présidents Michel Demoulin et Frédéric Limpach ont vu défiler l les ministres René Collin, Willy Borsus, le président de la Fédération Wallonie Bruxelles Philippe Courard, le vice-président de DéFI Jonathan Martin, des élus communaux et un public particulièrement intéressé. Une multiple présence politique qui montre l’indépendance du groupement!

Outre le spectaculaire mini-train à vapeur qui emmenait, à l’extérieur, les enfants pour une agréable balade, les visiteurs ont découvert plusieurs réseaux montés par des passionnés débarqués de Charleroi ou encore Givet.

Créée pour les 150 ans de la SNCB

L’association a été créée à l’occasion d’une exposition consacré aux 150 ans de la SNCB, en novembre 1985, soit quelques mois à peine après la fermeture de la ligne Virton-Halanzy-Athus-Arlon. Une ligne qui a été rouverte le 14 mai 2007. Les autres dates à retenir dans l’histoire de l’association? L’année 2009 tout d’abord avec l’ouverture d’une antenne locale à Bastogne. Une antenne qui a milité en vue de la réouverture de la ligne 163 entre Libramont et Bastogne.

Parallèlement, l’association qui regroupe actuellement 68 membres veut aussi assurer la mise en valeur du patrimoine des chemins de fer. D’ailleurs, depuis 1993, elle compte également une section modélisme.

Avec des bénévoles, l’association assure en gare de Halanzy, le renouvellement d’abonnements, mais aussi l’achat de titres de transport.

Elle est également active dans l’organisation d’événements populaires comme le petit-déjeuner des navetteurs ou le train du père Noël.

Bref, les ARH, sont les véritables défenseurs du rail. Ils se présentent comme des interlocuteurs reconnus entre les utilisateurs et la SNCB. «Ce sont des passionnés qui ont transformé une passion pour un combat d’intérêt général afin que le service public soit mieux organisé», disait d’ailleurs le ministre René Collin au cours de sa visite à Halanzy.

Article signé Jean-Paul DAUVENT – L’Avenir 07 octobre 2016

al_07-10-2016_reportage-po-30ieme-arh

logo_lavenir

Voir aussi, ci-après, le sympathique reportage réalisé par TV Lux: http://www.tvlux.be/video/info/societe/halanzy-30-ans-a-toute-vapeur-pour-les-amis-du-rail_24203.html

On a fait le point sur le rail, entre amis…

Avant de fêter, 30 années d’existence, en cette Semaine de la mobilité, les ARH ont rassemblé les politiques pour parler «train».shoot_reunion_arh_avec_les_5_partis

Le combat pour le rail est loin d’être terminé. Depuis 30 ans, Michel Ambroise et ses «Amis du Rail Halanzy», sont de toutes les «batailles pour le train». Ils multiplient réunions, rendez-vous et rencontres pour pérenniser leur moyen de locomotion préféré: le train. Dans le cadre de la semaine de la mobilité, ils sont parvenus à rassembler des représentants de tous les partis. Ainsi, samedi matin, autour de la table dans la gare de Halanzy, on retrouvait Jean-Paul Detaille, représentant du ministre wallon de la Ruralité René Collin et délégué du Gouvernement wallon à la Représentation en Grande Région (cdH), Jonathan Martin, tout jeune vice-président fédéral de DéFI et président de DéFI Luxembourg, Cécile Thibaut, sénatrice Écolo, Vincent Wauthoz, vice-président du MR provincial et Claudy Thomassint, vice-président du PS provincial.

Pas de grandes décisions, mais la ferme volonté de s’entendre une nouvelle fois, tous partis confondus, pour lutter contre le désinvestissement de la SNCB et Infrabel dans le Luxembourg.

La multiplicité des points abordés a finalement débouché, face aux récurrents problèmes budgétaires, sur la nécessité d’une hiérarchisation des demandes. Deux priorités ont été retenues: un cadencement horaire toutes les heures et un matériel roulant adéquat et confortable pour les voyageurs.

Tous justifient ces revendications: «Ce sont des ajustements nécessaires si l’on ne veut pas voir les voyageurs du service public se retourner vers la route!»

Des bonnes nouvelles

Au cours des interventions, il a été dit que l’homologation et donc la circulation des trains CFL sur la ligne 165 (Virton-Rodange) sont bien enregistrées par la direction luxembourgeoise mais qui attend, après l’accord verbal, une autorisation d’Infrabel pour circuler. Dans les coulisses, certaines voix annoncent une nouvelle circulation des CFL à partir du 10 ou du 17 octobre.

D’autre part, le nouveau plan de transport 2017 de la SNCB est positif: lors de sa présentation au Roadshow à Libramont, des avancées concernant des réponses aux demandes des voyageurs ont été constatées. Il semblerait que la SNCB devienne le squelette de la mobilité et que le TEC arrive en appui, en ramenant les voyageurs des campagnes vers les gares.

Dommage, les ARH n’avaient pas été invités!

La relance par le ministre Bellot du projet du train pendulaire est une excellente nouvelle pour la ligne 162, il permettrait sa pérennisation.

Enfin, autre bonne nouvelle, une phase primaire d’étude sur les bases du schéma de développement territorial de la Grande Région va débuter et durer deux ans, et des lignes de chemin de fer traversant notre Province sont reprises dans le cadre de l’infrastructure à moyen et long terme.

Il a encore été abordé la tarification transfrontalière, la propreté, les correspondances…

Article réalisé par Jean-Paul DAUVENT – L’Avenir – mardi 27 septembre 2016

al_27092016_on-fait-le-point-sur-le-rail-entre-amis

logo_lavenir