SNCB: P+R de Stockem embourbé?

On en parle depuis des mois et des mois de la création du P+R de Stockem (Arlon), qui devrait servir aux frontaliers allant travailler au Luxembourg d’y prendre le train… Mais, selon le ministre luxembourgeois F. Bausch cela n’est pas encore pour demain, ni après-demain, vu la bureaucratie belge…

Plus d’info dans l’article ci-après: Sudpresse_P+R Stockem Embourbé_12.04.2017

Un article rédigé par Marc Durant pour Sudpresse

Détails du Plan de Transport SNCB 2017-2020

Ci-joint, les détails essentiels prévus dans le prochain Plan de Transport 2017-2020 de la SNCB en province de Luxembourg. A noter que notre province, pour une fois, n’a pas été oubliée, loin de là… Les Amis du Rail tiennent à saluer ces améliorations et nouveautés; dont plusieurs d’entre elles font parties de nos revendications. Le bémol, les travaux de la L162 toujours en cours (frein à la mise en place des nouveautés); mais surtout la L42 qui semble oubliée?

Lire la suite dans: Sudpresse_SNCB Details du PT 2017_31.03.2017

Un article rédigé par Mélodie Mouzon pour Sudpresse:

Les trains CFL enfin de retour vers Virton…avec de nouveaux horaires

Après quelques mois de patience interminable pour les navetteurs et une saga folle pour obtenir les accords bilatéraux sur l’équipement ETCS de ces engins, les rames 2200 sont enfin de retour sur Virton depuis le 12 déc… Et en prime, avec de nouveaux horaires.

horaires_l165-16770acfl_virton-halanzy-lux-arlon_apd_12-12-2016

horaires_l165-16770a_lux-arlon-halanzy-virton_apd_12-12-2016

Dépliant CFL: depliant_horaires_l70a-165_apd-12-12-2016

ogbl-rames_cfl_nouveau_format

Inauguration Atelier Technique SNCB d’Arlon

Source: L’Avenir de Luxembourg, édition du vendredi 7 octobre 2016, par Laurence Brasseur.L’atelier compte trois voies passantes sur une superficie de 4 000 m2.L’atelier compte trois voies passantes sur une superficie de 4000m² – EdA

Le nouvel atelier de traction de la SNCB a été inauguré ce jeudi en présence du ministre de la Mobilité François Bellot.

Le hall remplace l’atelier de Stockem, devenu trop vétuste et trop éloigné de la gare. Les vingt-six voies n’y étaient plus que partiellement utilisées. L’atelier accueillait à ses origines, en 1928, les activités de maintenance des locomotives à vapeur et les wagons circulant dans la région. Jusqu’il y a peu, ses activités se limitaient à l’entretien du matériel voyageur mono tension ou diesel dont l’électrification des lignes a eu raison au profit des Désiro.

L’atelier flambant neuf, qui se situe au pied de l’hôpital et à quelques centaines de mètres de la gare d’Arlon à peine, est plus petit puisqu’il ne compte plus que trois voies passantes sur une superficie de 4 000 m2.

Un projet de près de 24 millions d’euros qui s’inscrit dans un vaste plan de modernisation des outils de maintenance de la SNCB. «La priorité est donnée à l’amélioration de la performance économique de l’activité relative à l’entretien du matériel roulant. Si l’atelier de Stockem était devenu trop onéreux en frais de maintien et d’adaptation, il était important de conserver un atelier dans la région, le plus proche étant à plus de 150 km», précise Richard Gayetot, directeur SNCB Technics.

Le nouvel atelier emploie 125 agents, dont les 85 effectifs en provenance de Stockem dédiés à l’entretien des automotrices Desiro bitension et le petit entretien, le nettoyage et les réparations de tout type de matériel.

Le ministre Bellot a d’emblée souligné la volonté de la SNCB d’investir en dehors des zones urbaines. Il a également insisté sur l’enjeu majeur de la mobilité dans la province, en particulier vers le Luxembourg. «Le Grand-Duché est en pleine croissance avec la création annoncée de 82 000 postes de travail dont 15 000 pour les Belges. Il est primordial pour la SNCB de pouvoir capter ces nouveaux clients. La mobilité sera le facteur clé du développement de la région. Elle passera aussi par le Park&Ride de Stockem pour lequel je force le dialogue avec mon homologue luxembourgeois. Il faut capter les automobilistes de la E411 avec une priorité pour la ligne 162 dans son axe nord-sud.»

Article réalisé par Laurence Brasseur pour L’Avenir de Luxembourg.logo_lavenir

Voir aussi les reportages suivants :

http://www.tvlux.be/video/info/economie/arlon-la-sncb-inaugure-son-atelier-high-tech-pour-les-desiro_24226.html

https://www.rtbf.be/info/regions/detail_un-tout-nouvel-atelier-sncb-a-ete-inaugure-a-arlon?id=9423937

http://www.rtbf.be/auvio/detail_luxembourg-le-journal-de-7h30?id=2148245

 

Train miniature et expo pour 30 ans de combat

Train miniature et expo pour 30 ans de combat

po_30ieme_president2vpppministre_rcnAvec Michel Demoulin, Michel Ambroise, Michael Jacquemin et Frédéric Limpach, le ministre René Collin.-ÉdA

Anonymes ou représentants politiques, ils ont été nombreux ce week-end à se déplacer en gare de Halanzy pour les 30 ans des ARH.

Huit jours après une table ronde menée autour de la mobilité, les représentants politiques luxembourgeois ont une nouvelle fois marqué leur intérêt pour la défense du rail dans la province et le soutien aux actions menées par une association représentative: les Amis du Rail Halanzy. Ils sont en effet venus nombreux pour fêter les trente ans de l’ASBL.

Pas de véritable séance académique mais sous une formule «portes ouvertes», le week-end a été marqué par 48 heures de rencontres conviviales entre navetteurs, représentants politiques et défenseurs du train. Au fil des heures, le président Michel Ambroise, le porte-parole, Michaël Jacquemin, les vice-présidents Michel Demoulin et Frédéric Limpach ont vu défiler l les ministres René Collin, Willy Borsus, le président de la Fédération Wallonie Bruxelles Philippe Courard, le vice-président de DéFI Jonathan Martin, des élus communaux et un public particulièrement intéressé. Une multiple présence politique qui montre l’indépendance du groupement!

Outre le spectaculaire mini-train à vapeur qui emmenait, à l’extérieur, les enfants pour une agréable balade, les visiteurs ont découvert plusieurs réseaux montés par des passionnés débarqués de Charleroi ou encore Givet.

Créée pour les 150 ans de la SNCB

L’association a été créée à l’occasion d’une exposition consacré aux 150 ans de la SNCB, en novembre 1985, soit quelques mois à peine après la fermeture de la ligne Virton-Halanzy-Athus-Arlon. Une ligne qui a été rouverte le 14 mai 2007. Les autres dates à retenir dans l’histoire de l’association? L’année 2009 tout d’abord avec l’ouverture d’une antenne locale à Bastogne. Une antenne qui a milité en vue de la réouverture de la ligne 163 entre Libramont et Bastogne.

Parallèlement, l’association qui regroupe actuellement 68 membres veut aussi assurer la mise en valeur du patrimoine des chemins de fer. D’ailleurs, depuis 1993, elle compte également une section modélisme.

Avec des bénévoles, l’association assure en gare de Halanzy, le renouvellement d’abonnements, mais aussi l’achat de titres de transport.

Elle est également active dans l’organisation d’événements populaires comme le petit-déjeuner des navetteurs ou le train du père Noël.

Bref, les ARH, sont les véritables défenseurs du rail. Ils se présentent comme des interlocuteurs reconnus entre les utilisateurs et la SNCB. «Ce sont des passionnés qui ont transformé une passion pour un combat d’intérêt général afin que le service public soit mieux organisé», disait d’ailleurs le ministre René Collin au cours de sa visite à Halanzy.

Article signé Jean-Paul DAUVENT – L’Avenir 07 octobre 2016

al_07-10-2016_reportage-po-30ieme-arh

logo_lavenir

Voir aussi, ci-après, le sympathique reportage réalisé par TV Lux: http://www.tvlux.be/video/info/societe/halanzy-30-ans-a-toute-vapeur-pour-les-amis-du-rail_24203.html

On a fait le point sur le rail, entre amis…

Avant de fêter, 30 années d’existence, en cette Semaine de la mobilité, les ARH ont rassemblé les politiques pour parler «train».shoot_reunion_arh_avec_les_5_partis

Le combat pour le rail est loin d’être terminé. Depuis 30 ans, Michel Ambroise et ses «Amis du Rail Halanzy», sont de toutes les «batailles pour le train». Ils multiplient réunions, rendez-vous et rencontres pour pérenniser leur moyen de locomotion préféré: le train. Dans le cadre de la semaine de la mobilité, ils sont parvenus à rassembler des représentants de tous les partis. Ainsi, samedi matin, autour de la table dans la gare de Halanzy, on retrouvait Jean-Paul Detaille, représentant du ministre wallon de la Ruralité René Collin et délégué du Gouvernement wallon à la Représentation en Grande Région (cdH), Jonathan Martin, tout jeune vice-président fédéral de DéFI et président de DéFI Luxembourg, Cécile Thibaut, sénatrice Écolo, Vincent Wauthoz, vice-président du MR provincial et Claudy Thomassint, vice-président du PS provincial.

Pas de grandes décisions, mais la ferme volonté de s’entendre une nouvelle fois, tous partis confondus, pour lutter contre le désinvestissement de la SNCB et Infrabel dans le Luxembourg.

La multiplicité des points abordés a finalement débouché, face aux récurrents problèmes budgétaires, sur la nécessité d’une hiérarchisation des demandes. Deux priorités ont été retenues: un cadencement horaire toutes les heures et un matériel roulant adéquat et confortable pour les voyageurs.

Tous justifient ces revendications: «Ce sont des ajustements nécessaires si l’on ne veut pas voir les voyageurs du service public se retourner vers la route!»

Des bonnes nouvelles

Au cours des interventions, il a été dit que l’homologation et donc la circulation des trains CFL sur la ligne 165 (Virton-Rodange) sont bien enregistrées par la direction luxembourgeoise mais qui attend, après l’accord verbal, une autorisation d’Infrabel pour circuler. Dans les coulisses, certaines voix annoncent une nouvelle circulation des CFL à partir du 10 ou du 17 octobre.

D’autre part, le nouveau plan de transport 2017 de la SNCB est positif: lors de sa présentation au Roadshow à Libramont, des avancées concernant des réponses aux demandes des voyageurs ont été constatées. Il semblerait que la SNCB devienne le squelette de la mobilité et que le TEC arrive en appui, en ramenant les voyageurs des campagnes vers les gares.

Dommage, les ARH n’avaient pas été invités!

La relance par le ministre Bellot du projet du train pendulaire est une excellente nouvelle pour la ligne 162, il permettrait sa pérennisation.

Enfin, autre bonne nouvelle, une phase primaire d’étude sur les bases du schéma de développement territorial de la Grande Région va débuter et durer deux ans, et des lignes de chemin de fer traversant notre Province sont reprises dans le cadre de l’infrastructure à moyen et long terme.

Il a encore été abordé la tarification transfrontalière, la propreté, les correspondances…

Article réalisé par Jean-Paul DAUVENT – L’Avenir – mardi 27 septembre 2016

al_27092016_on-fait-le-point-sur-le-rail-entre-amis

logo_lavenir

Retour des trains entre Rodange/Virton et Luxembourg/Arlon

En cette semaine de la mobilité, voici une bonne nouvelle pour les navetteurs des lignes 162/50 et 165/70 qui vont enfin retrouver leurs trains.

IMG_2750.jpg

Concernant la ligne 162(SNCB)/50(CFL) Arlon-Luxembourg, les travaux ont pris fin ce 13/09/2016, ce qui veut dire que les trains sont à nouveau opérationnels entre Arlon et Luxembourg.

« Le service des bus de substitution était bien fonctionnel, mais avec tous le trafic que l’on connaît, le soir, il fallait compter 1h00 de trajet entre Luxembourg et Arlon, contre 20 minutes en train. Ce qui a fortement pénalisé les voyageurs empruntant les omnibus au départ d’Arlon pour Viville, Stockem, Habay, Marbehan, Neufchâteau et Libramont, puisqu’à chaque fois durant ces 3 dernières semaines, les navetteurs rataient chaque jours leur correspondance pour 1 ou 2 minutes, ce qui en a agacé plus d’un ! La SNCB n’assurant aucune correspondance et n’autorisant aucun IC à marquer les arrêts omnibus ! Par exemple, il fallait donc compter +/-2h40 pour effectuer Luxembourg-Neufchâteau (Départ 17h10, arrivée 19h50), contre 1h11 en temps normal … » commente Michaël Jacquemin, Porte-Parole de l’asbl des Amis du Rail ARH Luxembourg.

IMG_1304.jpg

Concernant la ligne 165(SNCB)/70(CFL) Virton-Rodange, depuis le 06/06/2016, le service de train était remplacé par des bus TEC, faute d’homologation du matériel CFL par le SSICF.

« Ce lundi soir, le Ministre Bellot m’a confirmé que le SSICF avait notifié, ce vendredi 09/09/2016, l’homologation au CFL, de leur matériel roulant. Côté CFL, on nous a indiqué que dès réception de ce document, il faudrait compter environ 2 jours pour que le service de train se remette en place, le temps de réorganiser le matériel et le personnel nécessaire », précise Michaël Jacquemin dans son communiqué.

http://www.rtbf.be/vivacite/emissions/detail_luxembourg-matin/accueil/article_les-navetteurs-des-lignes-162-50-et-165-70-soulages-par-le-retour-des-trains?id=9403936&programId=5588

Virton-Rodange: Bus de substitution aux trains CFL dès le 06 juin

Chers clients,

A partir du lundi 06 juin 2016, les trains CFL; à savoir les 5 trains P  reliant la gare de Virton à la gare de Rodange (ligne 165) seront remplacés “provisoirement” par un service de bus dans l’attente d’une homologation de leurs équipements ETCS. De ce fait, les horaires de ces derniers seront adaptés dès ce 06 juin.

Vous trouverez les infos utiles dans le pdf ci-joint : Chers clients

Les ARH veillent attentivement à l’évolution de ce dossier et ne manqueront pas d’interpeller les autorités à nouveau, si nécessaire. Pour rappel, le Ministre W. Borsus, nous a notifié que tout était mis en oeuvre par le SSICF et espérait l’octroi d’une homologation provisoire/alternative dès le 20 juin entre Rodange et Athus dans un premier temps; là où la substitution est en place depuis le 17 février dernier…!

 

SNCB: Homologation matériel CFL en attente…!

UPDATE 03 juin 2016: A noter que suite à nos interpellations auprès des Ministres F. Bellot et W. Borsus, il en ressort que tout est mis en oeuvre par le SSIG sur ce dossier complexe et très technique (+ 2250 pages) pour limiter au maximum les désagréments sur le terrain. Monsieur Borsus précise, par ailleurs, dans son courriel du 03 juin qu’une homologation provisoire avec le TBL1+ est envisagée pour mise en place dès le 20 juin; tout au-moins entre Rodange et Athus… Ce scénario est également envisagé sur ligne 42 entre Troisvierges et Gouvy où la même problématique technique est rencontrée.

COMMUNIQUE PRESSE du 22 mai 2016:

Les Amis du Rail tirent pour une énième fois la sonnette d’alarme sur la ligne L165; cette fois, il s’agit d’un problème de timing pour l’homologation du matériel CFL (système ETCS) sur le réseau Infrabel.

En effet, si les CFL ne reçoivent pas le feu vert du côté belge, leurs rames seront stoppées à la frontière, dès l’adaptation horaire du 02 juin prochain; et ce, pour une durée indéterminée. Un bus de substitution devrait dans ce cas prendre le relais… Quant aux désagréments occasionnés, quid de leurs consequences, demain, sur la ligne…?!

Lire la suite du communiqué dans les parutions de :

# La DH du 23/05/2016:

DH_23.05.2016_Homologuez le materiel CFL et Desiro

# L’Avenir du Lux du 27/05/2016:

AL_27.05.2016_Bus-obligatoires-dès-Rodange

# La Meuse du 27/05/2016:

LM_27.05.2016_L165-Bus-remplaceront-trains

# Vivacité/Infos Régionales du 01/06/2016: https://www.rtbf.be/radio/player/vivacite/journal?r=lux&s=&d=3&t=0630

DH_logoMain-049 logo_lavenir logo_lameuse

Lignes 162-165: Les Amis du Rail réagissent aux propos d’Yves Evrard

COMMUNIQUE PRESSE:

Les Amis du Rail réagissent aux propos tenus par le sénateur chestrolais Yves Evrard paru dans le journal l’Avenir de Luxembourg du 13 mai 2016. Pour rappel, celui-ci proposait aux Communes traversées par les lignes 162 (Namur-Luxembourg via Libramont et Arlon) et 165 (Athus-Libramont via Virton et Bertrix), de faire de la publicité pour le train qui serait «sous utilisé » et «pas assez connu du public».

Voir l’articlehttp://www.lavenir.net/cnt/dmf20160512_00825858/c-est-plus-rapide-de-faire-virton-libramont-en-train-qu-en-auto

Voici notre communiqué transmis à la presse écrite:

«Avec l’offre actuelle, la boucle complète avec les lignes 162/165 n’est possible qu’en semaine; car les week-ends, les arrêts entre Arlon et Virton ne sont pas desservis!

Cadencement d’un train toutes les 30 minutes: c’est un paramètre demandé par les Amis du Rail depuis plusieurs années. Mais aujourd’hui, hors période de pointe, le cadencement des trains n’est pas toutes les heures (exceptée la liaison IC), mais toutes les 2 heures (omnibus sur ligne 162 et ligne 165); pas de quoi pavoiser et attirer une clientèle.

– Le cadencement en heures de pointe ne doit pas se limiter à la première gare frontalière!

À cela, s’ajoutent les éternels retards et travaux de modernisation – simultanément sur les 2 réseaux – avec leurs effets pervers sur la ligne n° 162 (SNCB) et ligne n° 50 (CFL) sur la relation Libramont-Luxembourg. Ce qui provoque pas mal de perturbations à répétition pour les voyageurs, sans compter les suppressions de trains!; qui agacent chaque jour, un peu plus, les navetteurs/voyageurs.

À ce titre, nous avons pris soin d’étudier la ponctualité des trains dans certaines gares de la province de Luxembourg. Vous remarquerez que la gare du chef-lieu, Arlon, affiche une ponctualité désastreuse, avec 53% des trains arrivant à l’heure!

De plus, une autre problématique vient s’ajouter à la longue liste de problèmes, c’est l’homologation de matériel….ou encore la tarification transfrontalière

Relevé_ponctualité_trains_05.2016

==> Voir l’intégralité de ce communiqué dans l’édition de l’AL du 19 mai 2016 :  http://www.lavenir.net/cnt/dmf20160518_00828297/lignes-162-165-les-amis-du-rail-reagissent-aux-propos-d-yves-evrard

logo_lavenir