Le CF3F Hombourg et la sauvegarde du Patrimoine Ferroviaire

Aidons l’Asbl CF3F Hombourg à sauver (ce qu’il en reste) le Patrimoine ferroviaire de leur superbe région des trois frontières… A commencer par le bout restant de la magnifique ligne 38 au passé riche d’histoires…

Et qui dit sauvegarde du Patrimoine, dit outil touristique bien évidemment ! Quoi de plus naturel et logique qu’une cohabitation d’un train touristique et d’une voie verte/lente; le tout reliant d’une part le réseau ferroviaire SNCB/DB, voire NS; et d’autre part les deux grands RAVeL de la ligne 38 et de la Vennbahn.  Il suffit de passer la frontière allemande pour constater le succès de ce type de scénario. Les amis germains, notamment, sont friands de cela…

Messieurs les Ministres du Gouvernement Wallon, vous voulez développer le TOURISME et le PATRIMOINE ou encore le CULTUREL, à Hombourg et sa Région tout est là… Avec un brin de volonté, de raison, d’engagement; le tout est emballé, pesé…

L’Union fait la Force n’est-il pas; alors ensemble, unissons nos idées, projets et point de vue afin de sauver cette mine de richesse.  Si nous attendons, demain sera probablement trop tard…!!

A bon entendeur… il en va de notre Patrimoine et de sa richesse, ici encore d’une valeur inestimable…! Merci/Danke.

Le silence (politique) est dort sur la L163… A quoi devons-nous nous attendre avec l’annonce du subside pour les chaînons RAVeL manquants ?

En effet, le ministre Maxime Prévot – cdH vient d’annoncer une manne de quelques 10 millions d’euros pour compléter le RAVeL, plus précisément pour les chaînons manquants.

Chez nous, c’est le tronçon Martelange-Bastogne qui pourra bénéficier de cette subvention. Or, pour mener à bien ce RAVeL sur l’ancien Vicinal venant de Martelange vers Bastogne, celui-ci devrait à priori emprunter le tracé de la ligne L163 entre Villeroux (zoning) et la gare de Bastogne-Sud…!

==> Mais quid de son emplacement ? Sachant que l’assiette de la L163 était à double voies et que celle-ci doit « rester intacte » (suivant Arrêté Royal de 2009) pour le retour éventuel d’une voie ferrée…

Malgré nos interpellations côté bastognard, le sujet semble tabou, politico-politique peut-être ? Car à ce stade, rien ne filtre, AUCUNE réponse à nos demandes sur le sujet…!  Elle est loin l’heure des tracts électoraux de 2010 et 2012 et ses promesses…

Par contre, ce qui est plus inquiétant, ce sont les propos tenus par le bourgmestre de Vaux-sur-Sûre : « Maintenant, on espère qu’on aura également une suite favorable entre Bastogne et Libramont. Un premier tronçon est déjà aménagé. Nous amènerons progressivement des remblais de voirie, mais on n’aura jamais de quoi aller au bout, et jamais en dur. » Extrait de l’article paru dans L’Avenir du 15-07-2015.

Ci-après, l’article réalisé par Th. Lefèvre, paru dans l’Avenir du 15-07-2015: AL_18.07.2015_Ces tronçons du RAVeL sont attendus

logo_lavenir

Cohabitation Trains/Voies Lentes : L’exple Gérolstein-Bitburg

Afin de prouver leurs dires et appuyer leurs arguments auprès des hommes politiques; dans le cadre du projet de développements train/tourisme, et la réouverture de lignes rurales, telle la ligne 163; les ARH se sont rendus sur un tronçon de la ligne Trier-Köln à savoir entre Gerolstein et Bitburg. Fred Limpach.

Vidéo signed by Chris VK – Soucieux de la défense du transport en commun ouvert à tous et fonctionnel, les ARH se sont toujours engagés sur la voie d’un dialogue constructif et sur la mise en application et en service de solution innovante et performante proche de la réalité et des besoins. Pour ce faire, les amis du rail Halanzy, ont constitué et déposé de nombreux dossiers, très élaborés, qui apportent des solutions économiques, techniques, touristiques. Ces dossiers se trouvent à la direction de la SNCB, dans divers conseils communaux … Point trop n’en faut de discours creux et vains, ils ont décidé de passer à la démonstration concrète. Voici un exemple de cohabitation vélo-rail, qui pourrait, par exemple, être appliqué à la réouverture de la ligne de Bastogne-Libramont, où d’ailleurs, le relief est nettement plus facile que dans la vidéo.

 

30 millions d’euros pour rouvrir la ligne Dinant-Givet ?

Ce 12 février 2014, plus de 130 personnes belges et françaises sont venues écouter le Professeur Marcus Rieder de l’Ecole Polytehnique de Zurich, sur les enjeux humains et socio-économiques liés à une possible réouverture de la ligne Dinant-Givet…

Lire la suite dans : sudinfo_18.02.2014_30 millions pour rouvir Dinant-Givet

Un article paru dans sudinfo.be, Région Ciney